Un mauvais dérapage et c’est terminé

Sans eux, l’équipe de ski norvégienne ne glisserait pas de compétition en compétition avec tant d’aisance.

La plupart d’entre nous n’a jamais vu une compétition de ski ailleurs qu’à la télévision et, du confort de notre fauteuil, il semble que les participants glissent sans effort sur la neige. Pourtant, s’ils vont si vite c’est grâce aux héros de l’ombre de l’équipe de ski, les farteurs.
 
Beitostolen, Norvège. Nous rencontrons Knut Nystad, farteur de ski en chef. Son équipe travaille dur dans son camion spécialement aménagé. Elle prépare les championnats du monde de février 2015. Tout doit être testé : l’adhérence, le glissement et la meilleure composition de produits.
 
Des attentes élevées
 
Son équipe commence les préparations très tôt. Les tests sont nombreux.
 
« L’environnement de travail des farteurs est exigeant. Les déplacements sont nombreux, les journées sont longues et la demande de performance élevée », explique Knut.
 
Il continue : « Le pays s’attend à ce que les skieurs norvégiens dominent les compétitions et rapportent les médailles d’or. Si ce n’est pas le cas comme aux jeux de Sochi, les skis seront les premiers à être examinés à la loupe. »
 
Des équipes spécialisées garantissent les meilleurs résultats
 
Certains farteurs sont directement responsables de l’équipement des skieurs. Ils doivent assembler une collection de skis, les entretenir, les tester et les farter avant les compétitions. Le responsable de l’adhérence est chargé de trouver les bons produits comme les farts de base, les nouvelles compositions et méthodes pour veiller à ce que les skis accrochent la neige quand c’est nécessaire. Toutefois, ils doivent aussi glisser. C’est le travail du responsable du glissement. C’est une grande responsabilité, alors il travaille avec un assistant pour trouver le meilleur en termes de méthodes, de farts de glissement, de poudre et de compositions.
 
L’équipe compte grandement sur des partenaires fiables et des matériaux de qualité pour obtenir les meilleurs résultats. La préparation et le nettoyage de plusieurs centaines de ski, plusieurs fois par saison produisent beaucoup de déchets si les solutions employées ne sont pas les meilleures. Grâce à des distributeurs de chiffons simili-tissu de nettoyage à faible production de microfilaments, de lingettes imprégnées et de serviettes à mains installés sur les postes de travail, les tâches sont effectuées avec efficacité. L’équipe évite d’étaler des produits chimiques un peu partout et peut garder un environnement de travail sain, même pendant les périodes très chargées.
 
Pour en revenir à Nystad, il est chargé de diriger l’équipe pour veiller à ce qu’elle travaille dans les meilleures conditions de réussite.
 
Victoire ou échec, l’équipe reste soudée.
 
Le camion de fartage de la Fédération de ski norvégienne est équipé de nombreux produits Tork dont les lingettes imprégnées. Dans la mesure où il n’y a pas d’arrivée d’eau, les farteurs utilisent les lingettes imprégnées pour le nettoyage des mains Tork pour se laver les mains, ce qui facilite leur journée de travail. 

Grâce à des distributeurs de chiffons simili-tissu de nettoyage à faible production de microfilaments, de lingettes imprégnées et de serviettes à mains  installés sur les postes de travail, les tâches sont effectuées avec efficacité.

Knut Nystad

Farteur en chef de l’équipe de ski de fond norvégienne