Le Bocuse d’or : à la poursuite de la recette gagnante

Le Bocuse d’or est le concours gastronomique le plus prestigieux au monde. Pendant la compétition, vous n’avez qu’une seule chance. Il n’y a pas de droit à l’erreur dans la poursuite de la formule gagnante.

Ørjan Johannesen a un rêve : être le meilleur chef cuisinier au monde. Pour relever ce défi, des mois de préparation l’attendent. Savez-vous en quoi consiste l’entraînement au concours gastronomique le plus célèbre au monde?
 
À neuf ans déjà, Ørjan cuisinait à l’hôtel Bekkjarvik Gjestgiveri où il a grandi. Aujourd’hui, il partage son temps entre la cuisine de l’hôtel et la cuisine de formation au concours à Sandefjord, où se trouve son entraîneur Odd Ivar Solvold. Odd Ivar a remporté la médaille de bronze au Bocuse d’or en 1997 et, depuis, il a mené de nombreux chefs norvégiens vers la réussite. Devenir le meilleur chef au monde n’est pas une aventure solitaire. Elle requiert un travail d’équipe et une préparation précise.
 
En 2014, Ørjan Johannesen a terminé troisième au Bocuse d’or Europe ce qui l’a automatiquement qualifié pour le championnat du monde 2015 à Lyon. Désormais, il gère les difficultés comme toujours, avec calme et philosophie: le goût original des ingrédients doit ressortir pour que les gens disent « Extraordinaire! Comment un met si simple peut-il être si bon? » La simple association d’un bon service et d’une bonne cuisine crée la meilleure des expériences culinaires. Pourtant, la simplicité est souvent la chose la plus complexe à atteindre.
 
La Formule 1 des chefs
 
Comme en Formule 1, avec le Bocuse d’or c’est maintenant ou jamais. De nombreux facteurs entrent en compte pour toute personne qui se prépare à concourir pour remporter les médailles du Bocuse d’Or. Ørjan Johannesen consacre beaucoup de temps aux détails qui ne sont pas alimentaires. Les règles, le matériel et les conditions d’hygiène, tout doit être sous contrôle. Il ajoute : « Pendant le concours à Lyon, le temps sera limité et tout doit être propre pendant toute la durée. Une bonne hygiène est primordiale. » Quand vos concurrents font partie des meilleurs chefs au monde, vous avez une seule chance de réussir et le plus petit détail peut avoir un grand impact.
 
Ørjan utilise les chiffons de nettoyage peu pelucheux Tork pour garantir que le plateau en argent soit impeccable pour la présentation finale. Au Bocuse d’Or, tout doit être immaculé. Aucune trace de doigt ou tache n’est autorisée et, surtout, aucune goutte de sauce non planifiée ou soupçon d’épice en poudre improvisé. Pour ce type de perfection, le chiffon simili-tissu de nettoyage Tork à faible production de microfilaments polit sans laisser de résidus pelucheux. Il est certifié pour le contact alimentaire et absorbe rapidement le gras.
 
 
Cet article a été rédigé avant l’édition 2015 du Bocuse d’or. Devinez quoi ?! Il a gagné !

Ces chiffons m’accompagneront au Bocuse d’or, c’est certain.

Ørjan Johannesen

Lauréat du Bocuse d’or 2015