Que la course commence !

Royal Randwick Racecourse est un hippodrome de renommée mondiale à Sydney en Australie, qui peut accueillir jusqu’à 52 000 spectateurs lors des courses. La foule est composée de fervents parieurs, de spectateurs mondains, d’accrocs de la mode et de familles. Tous sont présents pour l’excitation et les frissons des courses hippiques avec le son caverneux des sabots se pressant vers la ligne d’arrivée à quelques mètres.

Le jour des pronostics, la foule commence à arriver vers 11 h et, en peu de temps, les conversations animées, les rires bruyants et les tenues colorées s’emparent des lieux.
 
Après une rénovation de 150 millions de dollars en 2013, Royal Randwick est désormais un établissement de loisirs et restauration d’envergure internationale pour les courses et autres événements. Comptant une salle de bal d’une capacité de 1 000 places assises, un bar à cocktail et restaurant ultra-branchés, 18 loges d’entreprise, six suites d’entreprise et des bureaux pour l’administration générale, l’établissement accueille un ensemble cosmopolite de visiteurs enthousiastes avec un point commun, la passion des courses hippiques.
 
Avec 52 000 estomacs à remplir à chaque manifestation, les 17 cuisines de l’hippodrome sont constamment sous pression d’offrir l’excellence et le personnel a besoin de produits qui fonctionnent. À l’inverse des autres complexes sportifs où la demande va et vient, les parieurs de Royal Randwick doivent être servis en nourriture et boissons tout au long de la journée de course. Il va sans dire que la pression sur les cuisines est aussi constante que brutale, avec des milliers de parieurs engloutissant déjeuner, dîner et souper en une journée. De même, le service doit être efficace pour apporter les plats de la manière la plus rapide aux spectateurs pour qu’ils ne manquent pas une miette de la course.
 
C’est la même histoire pour les 40 toilettes qui doivent résister au passage des milliers de parieurs passionnés tout au long de la journée. Non seulement les toilettes doivent être robustes et résistantes, mais elles doivent fournir la quantité appropriée de papier hygiénique, de serviettes à mains et de savon à des milliers de personnes, et aussi avoir un style qui se fond dans l’architecture de l’établissement.
 
Somme toute, les conditions de travail au Royal Randwick Racecourse lors d’une journée de course moyenne ne sont rien de moins qu’ardues et le personnel veille avec succès à ce que chaque spectateur puisse se restaurer et accéder aux toilettes pendant les festivités.

Tout se passe bien, grâce à la capacité du système de distribution de papier hygiénique Tork Elevation qui nous permet de le recharger à une fréquence moindre.

Chris Wilson

Chef de projets, Australian Turf Club